Avis d'expert - Le Low Code Avis d'expert - Le Low Code

Avis d'expert - Le Low Code

Low code Transformation numérique Digital

Le Low Code : une réponse à la transformation digitale des métiers de l’entreprise 

par Dominique SAUX, Responsable de l’offre Smart Business Application chez Wide Agency, Groupe Micropole.

De nos jours, la digitalisation et par conséquent la transformation numérique des processus métiers et opérationnels sont des enjeux majeurs pour des entreprises, confrontées à un environnement concurrentiel de plus en plus agressif et en constante évolution. Selon une étude réalisée par le cabinet EY, les organisations, autant publiques que privées, se transforment massivement et 67 % d’entre elles déclarent avoir lancé une stratégie de transformation.

 

Et pourtant, le Système d’Information métier est souvent obsolète, peu adapté aux usages du digital (web, mobilité, cloud etc.) et aux impératifs de rapidité, d’agilité et d’adaptabilité imposés par l’entreprise : deux ans pour valider de nouvelles offres, des projets qui s’étalent sur plusieurs années, des mises en production possibles tous les semestres… Cette temporalité n’est désormais plus acceptable pour les métiers ou pour les DSI.

 

LE LOW CODE, UNE SOLUTION POUR BOOSTER VOS PROJETS

 

Des objectifs de performance business et d’industrialisation conduisent donc les entreprises à s’orienter vers des solutions de type Low Code.

D’ailleurs, d’après l’enquête de Forrester Consulting pour Appian, 84% des décideurs informatiques et métiers impliqués dans la transformation numérique de leur organisation s’appuient sur une plateforme ou un outil de développement Low Code pour couvrir une partie du développement applicatif dont leur organisation a besoin.

 

L’approche Low Code vise à remplacer au maximum l’écriture de code informatique par une construction graphique et configurable de l’application à partir de modèles, de cas d’utilisation ou de processus et automatiser la génération (et le déploiement) de l’application en environnement hébergé ou Saas. 
 

Grâce à la présence d’une quinzaine d’acteurs principaux, le marché du Low Code est particulièrement dynamique : 

 

•    Des pure players tels que OutSystems, K2, Mendix, Appian ou encore des solutions françaises comme Faveod et Simplicite ;
•    Des éditeurs de progiciels qui proposent le Low Code pour aller plus loin dans la personnalisation de leurs solutions : Salesforce (Lightning), Microsoft (Powerapps), Oracle (Apex) etc.

 

COMMENT FONCTIONNE UNE PLATEFORME LOW CODE ?

 

L’utilisation d’une plateforme Low Code permet d’améliorer sensiblement la productivité dans la production d’applications web / mobile. Celle-ci apporte généralement des gains très élevés en termes de vélocité et supporte les principes de l’agilité dans la mise en œuvre d’un projet (implication des métiers, acceptation au changement, déploiements rapides et réguliers etc.).

 

Parmi les principales fonctionnalités offertes par ce type de plateforme, on trouve :

 

•    Des interfaces graphiques (en glisser / déposer) nécessaires au design ainsi que des modèles graphiques prêts à l’emploi et généralement responsive (s’adaptant à tous les écrans des utilisateurs) ;

•    Des outils permettant de modéliser, de paramétrer les concepts fonctionnels et métiers ainsi que les informations et les règles nécessaires à l’application (données, traitements, calculs, règles de gestion etc.) ;

•    Un ensemble de fonctionnalités prêtes à l’emploi : workflow, import / export de données, éditique, reporting et requêtage ad hoc, gestion des droits et de la sécurité etc.

•    Un générateur de code découlant d’une formalisation des comportements souhaités de l’application et répondant aux contraintes et standards de sécurité ;

•    Un langage de programmation, libre ou propriétaire, permettant de spécifier les règles et les comportements complexes non standards ;

•    Diverses options de déploiement sur des architectures hébergées on premises ou cloud (unique ou multi-cloud) ;

•    Et pour quelques-unes, des fonctionnalités dédiées à certains métiers (RH, retails, bâtiments etc.) ou processus opérationnels (contrôles règlementaires, collecte / vérifications et publication de données etc.)

 

Certaines plateformes de développement rapide, plus riches encore, sont de véritables ateliers de génie logiciel et vont apporter des fonctionnalités :


•    De communication et d’intégration permettant les interfaces avec les briques techniques ou autres applications du système d’information ;

•    De référentiel d’exigences et de gestion du cycle de vie de l’application ainsi que de suivi et pilotage agile (scrum, kanban) ;

•    De monitoring et d’exploitation.

 

Depuis 2015, l’agence digitale Wide (groupe Micropole), réalise de nombreux projets en temps réduits en alliant agilité dans la méthode et rapidité de mise en œuvre grâce à l’utilisation de plateformes Low Code.

Dominique Saux