Le serpent de mer de l'omnicanal rattrapé

Le serpent de mer de l'omnicanal rattrapé par le COVID Le serpent de mer de l'omnicanal rattrapé par le COVID

La crise sanitaire et surtout le confinement ont montré que la révolution de l’omnicanal, loin d’être achevée, était non seulement une nécessité économique mais aussi un levier de souveraineté pour les marques.

Retrouvez la tribune d'Antoine De Lasteyrie, Directeur Général de l'agence WIDE, parue dans Stratégies, en cliquant ici.

Fresh news